Advertising Console

    Rugby Pro D2 : Tarbes Pyrénées Rugby - Section Paloise 01 octobre 2011

    Reposter
    Tarbes-infos

    par Tarbes-infos

    20
    2 189 vues
    Les Tarbais reviennent de l’enfer en coiffant Pau à 2’ de la fin du match sur une 6ème pénalité de Fabien Fortassin. L’ouvreur tarbais n’a pas tremblé sur cette ultime pénalité tentée du bord de la touche et qui était, de plus, sur son mauvais pied. Un hold up du point de vue palois où on retiendra que la Section a concédé 2 cartons jaunes en fin de rencontre et que cette infériorité numérique correspond au retour au score des Bigourdans. Mais si M. Attalah avait sévi plus tôt sur les irrégularités paloises peut-être que les Tarbais auraient pris plus tôt le match à leur compte.

    Des Tarbais qui avaient pris les devants 6-0 sur deux pénalités concédées suite à de beaux mouvements. Une fois encore les Bigourdans ont fait le jeu et se sont procurés de belle occasions d’essais gâchées par des maladresses. C’est sur une de ces actions et sur un ballon perdu à 10 mètres de l’en-but que le contre béarnais a fusé pour un essai d’un autre monde. Un essai splendide de 90 m avec des unes deux entre Hiriart et son centre le long de la touche puis un retour intérieur et un ballon qui volait jusqu’à l’aile opposée pour Solofuti qui plongeait près du drapeau de coin (6-5, 20ème). Les Tarbais se faisaient pénaliser au sol sur des ballons et Manca et Bouillot convertissaient en points ces pénalités. A 6-14 à la mi-temps on ne donnait pas cher des chances tarbaises. D’autant que les Tarbais, malgré leur volonté d’envoyer du jeu, multipliaient les erreurs.

    Fortassin réduisait la marque 9-14 mais aussitôt une faute grossière de Viazzo redonnait 8 points d’avance aux visiteurs 9-17. Les Palois en prime faisaient souffrir leurs adversaires dans les mauls. Mais les Tarbais avaient à coeur de ne pas perdre une seconde fois de rang à Trélut et multipliaient les relances et les temps de jeu. M. Attalah se décidait enfin à siffler les fautes et Fortassin réduisait le score peu à peu jusqu’à cette ultime pénalité qui offrait la victoire sur le fil au TPR.

    Jean-Jacques Lasserre