Voulez-vous effacer les recherches récentes ?

Toutes les recherches récentes seront supprimées

bakar immigres

il y a 11 ans22.8K views

booska-p-production

BOOSKA-P

BAKAR - IMMIGRES.

paroles :

Mémoires d’immigrés au goût d’amertume
Départ du pays en quête de fortune
Le coeur à la main prêt à tout reconstruire
Pour effacer la misère d’hier à coup d’avenir
Le port c’est la porte pour une nouvelle vie
Pour l’occident et son modernisme qui nous fait envie
Papa et maman sur le quai la photo a jaunie
Embarcation miteuse mais au bout une nouvelle vie
En mer ca jette tout ce qui nous rappelle nos différences
On rêve d’être français pas seulement arabe de France
Notre migration a commencé vers les années 40
Fallait des mains vaillantes pour reconstruire la France
Arabes et noirs en première ligne à la seconde guerre
Aujourd’hui ca vote en masse FN et personne se souvient d’hier
Toute façon on sait qu’ici amnésie et délation
Font partie du folklore et des traditions


REFRAIN (sample de temoignage d’immigrés)

Voila que leurs bateaux amarent au port de Marseille
Les voila en France la liberté est un nouvel eden
Plus merveilleux qu’Alice au pays des merveilles
Voila les rêves d"Ali au pays de l’oseille
On les débarquent comme du vulgaire bétaille
Ca les choquent même pas leurs ambitions sont tellement de tailles
Puis on les abandonnent dans les rues de la ville
Ils cherchent que des sourires mais ne trouvent que des regards hostiles
Alors assis seuls et tristes dans cette grande gare
Les yeux en pleurs ils sentent flancher leurs espoirs
Puis ils repensent au pays Maroc Algerie Tunisie
Sénegal Cameroun Zaire ou Mali
Le départ vers Paris pour les plus courageux
Où les attendent des cabanes salent insalubres et miteuses
Sans eau sans gaz ils se chauffent avec le coeur
Et restent dignes et souriant malgrès la douleur


REFRAIN (sample de temoignage d’immigrés)

Et les mois passent, manutentionaires dans l’industrie automobile
Ils taffent comme des chiens et vivent dans des bidonvilles
Ils apprennent à parler et écrire français comme ils peuvent
La France s’en foutait c’était juste de la main d’oeuvre
J’admire votre force votre courage votre tendresse
Un beat un mic et je viens chanter votre tristesse
Hommes et Femmes au coeur pûr je vous salam
Honore votre mémoire entre blues et vague à l’âme
Relativisons quand on parle de misère
Où souvenons nous ce qu’on vécu nos pères et nos mères
Devoir de mémoire pour la génération d’Afrique
et peu importe ta foutu appartenance ethnique
Après ce morceau tu auras la gorge noué
C’est pour nos darons et nos daronnes qu’ont leur cœur serré
Mémoires d’immigrés c’est aussi une descendance
Vos enfants vous salam on a brisé le silence