Advertising Console

    Karachi, l'affaire qui affole l'Elysée

    Reposter
    rikiai

    par rikiai

    878
    86 vues
    On craque à l'Elysée. Sarkozy enrage. Un témoin de mariage a été mis en examen pour une sombre affaire de corruption sur fond de vente d'armes et d'attentat.
    Nicolas Sarkozy peaufinait son activisme international pour mieux s'extirper du mauvais climat franco-français.

    Mais ce jeudi fut noir. Comme en Bourse. Comme à chaque fois que l'affaire Karachi approche trop près de Nicolas Sarkozy.

    Depuis l'attentat du 8 mai 2002 à Karachi qui causa la mort de 15 personnes dont 11 collaborateurs français de la Direction des Constructions Navales, il a fallu attendre le x juin 2009 pour l'affaire sorte du cercle des initiés à la chose judiciaire.
    Ce jour-là, un courageux journaliste de l'AFP demanda à Nicolas Sarkozy, en marge d’un Conseil européen à Bruxelles, ce qu'il pensait de la thèse du juge Marc Trévidic, le Monarque bafouilla d'un haussement d'épaules agacé qu'il s'agissait d'une fable:
    « Respectons la douleur des victimes . S’il vous plaît, mais qui peut croire à une fable pareille? »