Les "Indignés" evacués manu militari de la Place de la Bourse

L'Obs

par L'Obs

3,9K
12 331 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Un groupe d'une cinquantaine d'activistes du mouvement des "Indignés" rassemblés place de la Bourse a été évacué par les forces de l'ordre dans la soirée du 21 septembre. Les participants à la "Marche des Indignés" vers Bruxelles, en majorité des espagnols, s'étaient réunis pour une "assemblée populaire". Plus de 80 personnes ont été interpellées et une dizaine ont été placées en garde à vue. > A lire sur Nouvelobs.com /Retrouvez toutes les vidéos du Nouvelobs

22 commentaires

intéressant... ms pr autant assez hors de propos. ne vs arrêtez pas sur les détails. la "discussion" était une assemblée populaire. jamais aucune tente n'a été sortie sur la place de la Bastille. actuellemt les lois valides ont été bafouées par la police (et des policiers l'ont confirmé à demi-mot face-caméra). les lois ne sont plus édictées par le peuple ms par les puissants qui ont ts des intérêts convergents, et je ne verse pas ds le conspirationnisme, il suffit de voir l'affaire Karachi, les frégates de taïwan, clearstream... l'étau se resserre, ms on se borne à fermer les yeux. dommage.

ns ns réunissons pour ns entraîner à les ouvrir, et ils n'aiment pas ça.
ns travaillons justement sur le fait de rendre la loi légitime (en + de "légale"), afin que votre citation "Entre le faible et le fort, c'est la liberté qui opprime et la loi qui affranchit" soit à nouveau juste...

je vous invite à venir constater vous-même sur place.
Par BeTa-glop il y a 3 ans
Art.35 des droits de l'homme et du citoyen, texte fondateur de la constitution française, et donc plus "fort" que cette dernière : "Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l'insurrection est pour le peuple, et pour chaque portion du peuple le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs"

Article 11 de la charte des droits fondamentaux de l'Europe : "Toute personne a droit à la liberté d’expression. Ce droit comprend la liberté d’opinion et la liberté de recevoir ou de communiquer des informations ou des idées sans qu’il puisse y avoir ingérence d’autorités publiques et sans considération de frontières."

Article 12 Liberté de réunion et d’association : "Toute personne a droit à la liberté de réunion pacifique et à la liberté d’association à tous les niveaux, notamment dans les domaines politique, syndical et civique"

Il s'agissait bien ici de l'exercice du droit à l'insurrection non-violente.
Par BeTa-glop il y a 3 ans
Khazmodan77, si vous pensez qu'il est illégitime de se réunir ds la rue pour discuter, et surtt losqu'il s'agit d'esquisser un autre système de "vivre ensemble", alors je comprends que vs ne soyez pas tt à fait sur la mm longueur d'onde question légitimité. pr moi je me réfère aux droits de l'homme et du citoyen (art. 2), préambule de notre consti.

pr ce qui est de l'histoire des indignés ce WE... il est évident que la presse conventionnelle ne suffit plus. il faut aller voir par soi-mm ou faire voir par des réseaux de "confiance"... c'est mm une évidence. ensuite, je n'ai entendu aucune insulte aux "forces de l'ordre" qd j'étais là et sur l'ensemble des nbreuses vidéos des événements que j'ai vues

il n'y pas eu outrage, il n'y a pas eu "rassemblemt illégal" durant tt le WE. par contre, j'ai été témoin direct de nbreuses brutalités policières injustifiées et illégales. ce n'est pas là une insulte, au contraire, c'est 1 marque de respect
Par BeTa-glop il y a 3 ans
vous n'avez pas compris (mes excuses) : le WE avait été déclaré, et la police a évacué la Bastille. Les gens sont rentrés "chez eux", et les espagnols qui sont partis à Champigny ont été suivis par la police, empêchés régulièrement d'avancer, et l'entrée "chez eux" a été entravée.

la mobilisation a continué parce que rien de ce qui était prévu légalement le WE n'a pu se faire faute aux interventions musclées et continues de la police et des CRS. des ordres illégaux (certains sous-officiés l'ont exprimé clairement aux caméras) ont été exécutés pour empêcher ce rassemblement légal.

faut-il encore vous répondre les amis ? ou alors êtes-vous là juste pour racheter l'image de la police et contribuer dans un autre espace, numérique celui là, à la perturbation de mobilisations citoyennes légitimes ?? légal/légitime, ça vous parle ?

merci de donner votre position là-dessus.
Par BeTa-glop il y a 3 ans
@cosmos008: une autorisation a été déposée pour tout le WE et les brutalités policières ont été les mêmes. si la mobilisation duré plus longtemps, c'est justement parce que les "forces de l'ordre" nous ont empêché de jouir de notre droit au rassemblement, déclaré légalemt en préfecture.

@KeiLink: ce WE sont arrivés à Paris les marcheurs indignés qui sont partis à pied de Barcelone, Madrid et Toulouse en direction de Bruxelles, pour construire par la pratique l'Europe des Peuple, celle qu'on essaie de nous masquer au profit de celle de la finance et des marchés. C'est ce qu'on peut appeler une utopie que l'on de réalise... mais cette société dystopique se défend, on pouvait s'y attendre... Échanger sur des xp humaines, alternatives au système aujourd'hui dominant, fonctionner autrement, voilà ce que la Police a cherché à baillonner.

Nous sommes des insoumis. Vous pourrez en arrêter 11, vous ne pourrez jamais tou-te-s nous arrêter...
Par BeTa-glop il y a 3 ans