Pourquoi la Françafrique est-elle toujours vivante ?

Découvrir le nouveau player
LCP

par LCP

2K
3 753 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Ce néologisme, Françafrique, a été inventé par l'ancien président ivoirien Félix Houphouët-Boigny, en 1955, pour désigner les bonnes relations du continent africain avec la puissance colonisatrice. La France a cherché dès 1960 à maintenir un lien privilégié avec ses anciennes colonies et garder la main sur les richesses pétrolières ou minières de son ancien pré-carré. Pour garantir cette mainmise, le parti gaulliste va mettre en place à partir dès 1958 des présidents africains fantoches. Le Général de Gaulle traite avec Jacques Foccart, nommé au poste de secrétaire général de l’Élisée pour les affaires africaines. Celui-ci entretient des relations personnelles et directes avec les dirigeants africains. Autre bénéfice pour l'ancien colonisateur : les dirigeants africains auraient financé sous le manteau les campagnes électorales des partis politiques français, droite et gauche confondues et jusqu'au FN. C'est ce qu'a affirmé récemment Robert Bourgi, conseiller occulte de l’Élysée. En contrepartie, la France assure aux présidents africains leur longévité politique, au mépris des règles élémentaires de la démocratie. Si besoin, elle intervient militairement, en application d'accords militaires secrets, pour les maintenir coûte que coûte au pouvoir. Paris les laisse aussi se constituer un patrimoine immobilier et mobilier en France en fermant les yeux sur la provenance de leur fortune. Un patrimoine connu sous le nom de "biens mal acquis". Dès la campagne présidentielle en 2006, Nicolas Sarkozy annonce pourant son intention d'en finir avec la Françafrique. Dans un discours prononcé à Cotonou en mai 2006, il promet l'avènement d'une "relation nouvelle". Mais qu'en est-il réellement de cette nouvelle relation? A-t-elle seulement commencé? Des mallettes circulent-elles encore entre la France et ses anciennes colonies? L'Afrique pourra-t-elle enfin s'émanciper de ses anciens colonisateurs? Les invités : + Roland Dumas, ancien ministre des Affaires Étrangères, ancien président du Conseil Constitutionnel + Daniel Lebègue, Président de Transparency International France + François Loncle, Député PS de l'Eure, Membre de la commission des Affaires étrangères + Antoine Glaser, Ancien rédacteur en chef de La Lettre du Continent En présence de députés, d’experts, de personnalités mais aussi de citoyens, ce magazine dédié à la vie parlementaire et politique développe chaque soir un thème fort au coeur de l’actualité. Entre analyses, débats, reportages et témoignages de citoyens en direct, Arnaud Ardoin impose une autre façon de présenter et d’aborder l’actualité grâce à l’interactivité. De simple téléspectateur, le citoyen devient acteur dans le débat par webcam interposée ou via le forum dédié à l’émission. Information en miroir, Ça vous regarde favorise l’information à double sens en renvoyant les préoccupations, les questionnements des sentinelles citoyennes à celles des parlementaires. Diffusion : du lundi au jeudi à 20h50 En partenariat avec :

0 commentaire