Advertising Console

    La vice-présidente du MoDem juge sévèrement la compétition interne au PS.

    LCP

    par LCP

    2,7K
    103 vues
    Marielle de Sarnez, vice-présidente du MoDem, attaque le système des primaires. L'eurodéputée estime que si le parti socialiste avait un leader, il n'aurait pas besoin d'organiser des primaires et prend pour exemple François Mitterrand. Très sévère envers le PS, elle revient aussi sur les révélations de DSK dimanche à propos du pacte de Marrakech et fustige les anciens camarades qui se "canardent".