Advertising Console

    Michel Sapin, ancien ministre de l’Economie, membre de la Commission des finances à l’Assemblée nationale, secrétaire national à l’économie du Parti socialiste

    RFI

    par RFI

    1,1K
    160 vues
    L’agence de notation Moody’s a dégradé d’un cran, ce mercredi 14 septembre, la note de deux banques françaises, Crédit agricole et Société générale, tandis que la note de BNP Paribas est maintenue sous « surveillance négative ». Ces décisions étaient attendues des marchés. Elles interviennent dans un contexte de doute sur la capacité de plusieurs établissements français à faire face à leur exposition aux dettes souveraines grecques et italiennes. Après un début de semaine particulièrement noir, quels sont les scénarios envisageables ? La France a-t-elle les moyens de soutenir à la fois ses banques et la zone euro ? Quelles pistes pour sortir de l’impasse ? Michel Sapin, ancien ministre des finances, soutien de François Hollande pour la primaire socialiste répond aux questions de Frédéric Rivière, ce matin sur RFI.