Advertising Console

    Lightning

    Repost
    Annémeraude Anne

    par Annémeraude Anne

    401
    365 vues
    Musique: Allegro (Mozart)
    Poème
    L'air est humide,pesant comme du plomb.
    La chaleur s'abat sur la ville, étouffante,
    Aux terrasses des cafés, les touristes s'épongent
    et regardent avec crainte, le ciel menaçant.
    Un éclair blanc illumine les cieux;
    Quelques secondes et l'orage, encore lointain, gronde,
    Puis d'autres éclairs, plus violents, plus audacieux,
    font éclater les nuages lourds et sombres.
    La pluie s'écrase en grosses gouttes sur le sol chaud,
    les gouttières débordent et l'eau, déchaînée,
    dévale le long des rigoles, à pleins flots,
    vers les égouts de la ville désertée.
    L'orage s'éloigne enfin et le ciel s'éclaircit.
    J'ouvre la fenêtre sur la ville engourdie,
    Une odeur de terre humide monte à mes narines,
    Tout est paisible à nouveau, la nature revit et s'anime!
    Anne