Advertising Console

    DESBORDES-VALMORE, Marceline - L'oiseau sans ailes.

    Reposter
    Gilles-Claude Thériault

    par Gilles-Claude Thériault

    41
    181 vues
    Voici une belle façon de trouver
    « cette chaleur de couvée maternelle de Marceline Desbordes-Valmore »
    que soulignait Baudelaire.

    « Jamais aucun poète ne fut plus naturel ;
    aucun ne fut jamais moins artificiel.
    Personne n’a pu imiter ce charme,
    parce qu’il est tout original et natif ».
    Charles Baudelaire

    Du « Livre des Mères et des Enfants », Tome II (1840),
    un conte qui met en scène des enfants-poètes :
    une occasion de poursuivre le rêve d’une enfance jamais perdue.

    Illustration :
    “Bird in Hand - House Sparrow”,
    http://www.flickr.com/photos/axis/172264045/
    photographie de l’écrivain Terry Bain, Spokane, Washington, USA
    http://bainbooks.com/
    Sous licence CC BY-NC-ND 2.0
    http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.0/fr/

    Texte :
    http://www.inlibroveritas.net/lire/oeuvre11638-chapitre52591.html