Etienne Chouard - Loi Pompidou 1973

rikiai

par rikiai

792
13 920 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
  • Playlists
Pour Etienne Chouard, la loi Pompidou retirant à l'Etat français le droit d'imprimer sa propre monnaie était une opération à grande échelle menée par les élites et leurs grandes banques privées.
Ce qui aujourd'hui amène les plus riches à ne plus payer d'impôts, ce qui est un renversement des valeurs depuis la révolution citoyenne de 1789, ce que Chouard (et bien d'autres appellent une contre-révolution).

4 commentaires

Monsieur Chouard est très intéressant à écouter.
Dans le cas de la Loi Pompidou il se trompe lourdement et s'excite sur ce qu'il croit être le réalité.
La loi Pompidou de 1973 était un simple toilettage des lois précédentes. Cette loi n'a rien supprimé. L'Etat, même du temps du Front Populaire, ne pouvait pas emprunter à la Banque Centrale. Pourquoi ?
Parce que cette interdiction se trouve partout dans le monde. C'est simple à comprendre : tout crédit devrait idéalement être remboursé. Pour ce faire il faut une sanction en cas de non remboursement dans les délais. Or si l'Etat empruntait à la Banque Centrale, aucune Autorité supérieure à l'Etat ne pourrait l'obliger à rembourser. Du coup c'est de l'inflation pure. C'est le Législatif qui défend à L'Executif d'emprunter.
L'indignation devrait porter sur l'impunité des banquiers qui ont contrevenu aux lois, massivement.
Par Jean Vandenbrande il y a 3 ans
Monsieur Chouard est parfaitement conscient du complot politico-financier qui ligote l'Europe et plus généralement le monde au pied des grandes banques. Il sais déjà que de nombreux banquiers appartiennent à des groupes privés, des think tanks et autres lobbies. Pourtant il ne mentionne pas la religion car c'est s'aventurer sur un terrain extrêmement glissant, de plus l'opinion religieuse des banquiers ne regardent que eux, cela n'a aucun rapport avec leur main mise sur les gouvernements.
Par Roux Abert il y a 3 ans
Bientôt il utilisera le terme de complot, il n'a pas le choix car quel autre mot peut être utiliser face à cette volonté délibérée de détruire la France ?
Par Clark KENT il y a 3 ans
Si il analyse ça avec au final le dogme positif de la révolution dites française, il manque encore une étape à la compréhension de cet homme qui n'ose pas user du mot "complot" tellement les médias aux ordres font la météo pour leur payeurs de la crédibilité supposé des analystes avec ce qualificatif supposément disqualifiant et terrifiant. Bien sur que c'est un complot et que des gens s'entendent à huit clos pour arriver à leur fin et ça ne date bien entendu pas d'hier. Tant que des gens comme lui a demi éveillés et surement athée, ne feront pas le lien avec la religion et les thinks tanks, lobbys et sociétés secrètes, ils n'iront pas au bout du chemin.
Par Crodoff il y a 3 ans