Advertising Console

    Le photovoltaique avec EMRENN : Eric LEMEUX & Jean-Pierre MARTIN

    Reposter
    l'agora de BRETAGNE

    par l'agora de BRETAGNE

    41
    691 vues
    La ministre de l'Ecologie Nathalie Kosciusko Morizet vient d'annoncer le lancement des appels d'offres pour l'éolien offshore. A la clé, un développement industriel qui pourrait en partie profiter à la Bretagne et 10 000 emplois selon la Ministre.

    Dans le même temps, la filière photovoltaïque est à l'agonie. Le moratoire imposé par le gouvernement Fillon en décembre 2010 a sérieusement planté la filière. Le réseau Touche pas à mon panneau solaire annonce sur son site la disparition d'une entreprise sur deux en un an ce qui correspond à 15 000 emplois perdus !

    Nous sommes aujourd'hui dans la zone artisanale de Vern sur Sèche. Nous rencontrons Eric Lemeux, gérant de la société coopérative EMRENN ainsi que Jean-Pierre Martin, dont la société est aujourd'hui en sommeil.

    On le constate, la situation est particulièrement dramatique dans la filière photovoltaïque.

    Deux entretiens qui nous montrent bien les difficultés rencontrées par les acteurs du photovoltaïque. Sous prétexte d'assainir la filière, le gouvernement a clairement fait le choix de mettre un grand coup de frein à son développement. L'inspiration apparaît clairement idéologique avec pour résultat des emplois et une dynamique entrepreunariale perdus sur les territoires. La situation est particulièrement grave à tel point qu’un installateur, Franck Le Borgne, vient d’entamer une grève de la faim à Saint-Allouestre dans le Morbihan. De son côté, le collectif Touche pas à mon panneau solaire vient d’interpeller les parlementaires bretons.

    La balle est désormais clairement dans le camp politique. La campagne présidentielle approche et la question énergétique devrait être un sujet de débat dans les mois qui viennent. Il sera malheureusement certainement trop tard pour sauver les entreprises les plus jeunes et les plus fragiles. C’est maintenant qu’une intervention des pouvoirs publics est attendue mais elle ne vient pas, manifestement.