La détention douce : une prison en-dehors des murs

67 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
En Chine continentale, plusieurs dissidents chinois, comme Hu Jia, militant pour les droits des malades du SIDA, ont été récemment libérés de prison. Bien que leur peine ait été officiellement purgée, beaucoup d'entre eux sont constamment suivis par la police ou assignés en résidence surveillée, en-dehors de toute procédure légale.

Vous pensez peut-être qu’en sortant de prison vous êtes libre. Pour certains dissidents chinois, même après avoir purgé leur peine, la vie à l'extérieur peut être aussi restreinte que s'ils étaient derrière les barreaux.

0 commentaire