Advertising Console

    La géologie du Tour de France 21 : la traversée du bassin parisien

    675 vues
    24 juillet 2011 : 21ème étape - Créteil - Paris Champs-Elysées

    Pour cette dernière étape, les coureurs traversent la partie centrale du bassin parisien selon la direction sud-est nord-ouest. Ils recoupent ainsi les formations calcaires, sableuses et argileuses qui constituent le soubassement géologique de la région. Les calcaires ont d'ailleurs été exploités en galeries souterraines pour extraire les pierres de construction des monuments parisiens. Il en reste un réseau de galeries devenu les catacombes.

    En surface, l'érosion naturelle a modelé le relief et creusé quelques cuvettes dans ces terrains, donnant naissance par différence aux monts parisiens comme la colline de Chaillot, les Buttes Chaumont ou Montmartre, point culminant de la capitale, avec 130 mètres d'altitude. Le peloton se contentera de l'ascension des Champs Elysées, 60 mètres d'altitude pour cette butte de calcaire supportant l'Arc de Triomphe.

    En savoir plus : http://www.brgm.fr/brgm/includes/tour_de_france/2011/2011-07_tour-de-france.shtml