Advertising Console

    Enkjargal, le Chant de la steppe. Ensemble traditionnel mongol

    Reposter
    Collège des Bernardins

    par Collège des Bernardins

    234
    3 142 vues
    Concert du 21 juin 2011 au Collège des Bernardins - Fête de la musique 2011

    ENKJARGAL
    Le Chant de la steppe

    Enkjargal : chant diphonique, vièle morin khuur
    Naranbaatar Purevdorj : chant diphonique, vièle morin khuur
    Nasanjargal Ganbold : chant diphonique, vièle, luth dombra, hautbois bishgur

    Enkjargal, maître du chant diphonique, est également un brillant instrumentiste à la vièle à tête de cheval (« morin khuur »), instrument emblématique de la culture mongole.
    Le trio interprète quelques « classiques » du répertoire populaire de la steppe ainsi que des compositions d’Enkjargal et de Naranbaatar Purevdorj.

    Musiciens interdits de séjour en Occident jusqu’à l’effondrement de l’Union Soviétique, les musiciens de Mongolie ont su, par l’univers sonore si particulier de la musique des steppes d’Asie Centrale, par son pouvoir évocateur et ses techniques vocales méconnus, faire de leur pays le « dernier continent » musical à découvrir.
    Devenue populaire en Europe, la musique mongole, populaire ou savante, traditionnelle ou world, captive toutes les familles de créateurs, jazzmen, compositeurs contemporains, musiciens d’autres contrées musicales, qui sollicitent régulièrement les artistes mongols installés en Europe.

    http://www.collegedesbernardins.fr/index.php/component/content/article/1605.html