Haïti - Journal de l'année 2010/2011

256 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Haïti – Partis pour rester
le choléra. A Haïti, personne n’en avait entendu parler depuis près d’un siècle.
Les conditions d’hygiène précaires, l’absence d’immunité et la forte promiscuité de l’habitat facilitent la progression de la maladie… En cinq mois, elle frappe 250,000 personnes, et entraine plus de 4 000 décès.
Une réponse sanitaire se met rapidement en place. MSF ouvre 47 centres de traitement du choléra, et traite plus de 110,000 patients.
Huit mois après le début de l’épidémie, Médecins sans frontières a réduit son dispositif de prise en charge. Le nombre de cas était en baisse jusqu’au mois d’avril, mais l’épidémie n’est toujours pas éteinte, et beaucoup d’inconnues subsistent quand à son évolution future…
L’hôpital Saint Louis avait été installé à Port au Prince juste après le séisme du 12 janvier 2010. Dans cette structure d’une soixantaine de tentes, les équipes médicales ont réalisé 9 000 actes chirurgicaux. Mais après quinze mois d’utilisation, il était temps de passer dans une structure plus durable…
Médecins sans frontières a donc construit un hôpital en préfabriqué, non loin du bidonville de cité soleil.
L’hôpital Drouillard est une structure semi-temporaire, il devrait fonctionner au moins trois ans… Médecins sans frontières travaille désormais sur la prochaine étape… Un hôpital permanent, d’une capacité de 200 lits, avec un programme de formation pour les étudiants en médecine…

Début mai, les quelque180 patients qui sont hospitalisés à Saint-Louis sont transférés vers l’hôpital Drouillard, construit avec des préfabriqué.
L’hôpital Drouillard contient 167 lits. Il offre les mêmes soins que Saint-Louis. Les patients sont en majorité des victimes d’accidents de la route, d’agression par balle ou par arme blanche.

0 commentaire