Advertising Console

    Ça Vous Regarde - Le débat : Outreau : faut-il rouvrir le débat ?

    Repost
    LCP

    par LCP

    2,6K
    1 864 vues

    « Je suis debout », clame Chérif Delay. Co-écrit avec le journaliste Serge Garde et paru en mai dernier, l’ouvrage de cette victime d’actes pédophiles et incestueux dans l’affaire d’Outreau, s’en prend à une « vérité judiciaire inattaquable » énoncée à l’issue du procès en appel de novembre 2005. Quatre personnes, dont Myriam Badaoui, sa mère, avaient alors été condamnées, sur les dix-huit mises en cause initialement. Et treize d’entre elles avaient donc été acquittées.



    Hasard du calendrier, au moment de la parution du livre-témoignage de Chérif, Franck et Sandrine Lavier, deux des acquittés d’Outreau, ainsi que cinq de leurs proches, ont été placés en garde à vue à Boulogne-sur-Mer dans le cadre d’une enquête sur des faits présumés de « corruption sur mineurs ». En mars, le couple avait déjà été appréhendé pour répondre de maltraitance physique, et non sexuelle, sur deux de leurs enfants.
    Si aucune nouvelle preuve ne vient remettre en cause la décision de justice de novembre 2005, la conjonction de ces deux faits a suscité l’émotion, notamment chez les acquittés, qui ont vu reparaître le cauchemar vécu il y a quelques années. Leurs avocats dénoncent une tentation de révisionnisme judiciaire, et soulignent que les propos de Chérif avaient été formellement infirmés par l’instruction à l’époque.



    Le 7 septembre prochain, sortira sur les écrans le film réalisé par Vincent Garenq intitulé « Présumé coupable » qui s’inspire du calvaire d’Alain Marécaux, "l’huissier" de l’affaire d’Outreau, arrêté en 2001, et acquitté en 2005. Une occasion de plus de se souvenir d’une erreur qui a marqué l’histoire de l’institution judiciaire française.



    Entre enfants et acquittés, tous victimes d’Outreau, la guerre des paroles peut-elle s’apaiser ? Quelle valeur donner aux propos de Chérif Delay ? A-t-on trop vite oublié la douleur des enfants ? La justice a-t-elle tiré toutes les leçons de l’affaire ?



    Invités :



    +Philippe Houillon, député UMP du Val-d’Oise, rapporteur de la commission d’enquête parlementaire chargée de rechercher les causes des dysfonctionnements de la justice dans l’affaire dite d’Outreau



    +Christophe Caresche, député PS de Paris, membre de la commission d’enquête parlementaire



    +Serge Garde, journaliste, a recueilli le témoignage de Chérif Delay dans l’ouvrage intitulé Je suis debout. L’aîné des enfants d’Outreau sort du silence, Le Cherche-midi, 2011



    +Karine Duchochois, journaliste, acquittée du procès d’Outreau



    Diffusion : du lundi au jeudi à 20h50



    En partenariat avec :