La Chine refuse de condamner la Syrie

156 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
  • Playlists
Plus d'une dizaine de pays européens, France et Royaume-Uni en tête, participent au projet de résolution des Nations Unies de condamner les violences délibérées du gouvernement syrien à l’encontre de ses propres citoyens. La Chine, quant à elle, refuse de valider cette résolution en objectant que les Nations Unies ne devraient pas interférer dans les affaires intérieures de la Syrie et menace donc, tout comme la Russie, de faire usage de son droit de véto.

Les autorités chinoises s'inquiètent du projet de résolution demandant au Conseil de sécurité des Nations Unies de dénoncer le gouvernement syrien. Cette résolution vise à condamner la Syrie pour les violences perpétrées envers ses propres citoyens depuis le mois de mars dernier, lorsque des manifestations antigouvernementales ont éclaté.

La semaine dernière, le projet de résolution a été présenté aux 15 membres du Conseil par la Grande-Bretagne, la France, l'Allemagne et le Portugal.

Human Rights Watch affirme que les forces de sécurité syriennes ont tué plus de 800 civils et de nombreux témoins déclarent avoir été torturés.

0 commentaire