Awaln’art : Anarchie artistique

mimtv

par mimtv

25
229 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Les jours passés, le festival Awaln’Art a transporté Marrakech dans un monde excentrique et imaginaire où tout semble possible. Depuis mardi, on a eu droit à de la douceur, des voltiges, des acrobaties et beaucoup d’élégance. En ce jour de clôture, tout a changé. Une parade fantasmagorique a semé la zizanie sur son passage.
Suivie par un camion et son groupe de musique rock, armée de bidons retentissants, la tête peinturlurée de bleu, la troupe Générik Vapeur a présenté son spectacle Bivouac à tous les Marrakchis.

A 11h30 dimanche matin, en face de la Koutoubia, ce défilé psychédélique a su se faire entendre. Devant leur énorme véhicule tout droit sorti des ténèbres, une vingtaine d’acteurs ont débordé d’énergie jusqu’à la gare. Vêtus d’un costume cravate déjà bien usé, cheveux, mains et visages bariolés d’une substance bleuâtre, ils ont mis la ville sens dessus dessous. Surgissant d’on ne sait d’où, s’accrochant aux parois des bus, interpellant la foule, c’est une armée de zombies qui s’en est pris à ma ville.

Ce show incroyable en places publiques, a déjà tracé sa route à travers le monde, mais rarement sous une telle chaleur. Courir, sauter, ramper, hurler, ils se sont donnés tous les moyens pour mettre le feu aux poudres.

A la gare, un monticule de bidons de fer trônait face à la porte. Arrivés en trombe tel un tsunami dévastateur, ils ont fait s’effondrer la structure avant de disparaitre à bord de la Générik Vapeur mobile.

Une chose est sûre, ce festival s’achève en beauté, et ce numéro restera gravé dans les annales de la ville comme le jour où des envahisseurs venus de la planète bleue, ont arpenté les avenues de la façon la plus anarchique qu’il soit, mais malgré tout, artistique...

0 commentaire