QUE LES FEMMES SOIENT DES TRAVAILLEURS COMME LES AUTRES !

Découvrir le nouveau player
Nouveaux Messagers
31
420 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
« C’est par le travail que la femme a en grande partie franchi la distance qui la séparait du mâle ; c’est le travail qui peut seul lui garantir une liberté concrète », écrivait Simone de Beauvoir en 1945. Aujourd'hui, après 30 ans de lois sur l'égalité au travail, nous pourrions ajouter que c'est l'égalité salariale et professionnelle qui garantira leur pleine autonomie.
Malgré des lois égalitaires, les femmes restent durement discriminées par les employeurs. A travail égal, le salaire des femmes est inférieur de 27% à celui des hommes. L’écart salarial est encore plus important pour les femmes les plus diplômées (32%). Même les femmes qui n’ont jamais eu d’interruption de carrière perçoivent en moyenne 17% de moins que leurs collègues.
Quelles améliorations législatives sont nécessaires pour empêcher cette exploitation des femmes par les entreprises ? Comment des femmes se sont saisies de la loi et ont obtenu réparation des pertes financières engendrées par les discriminations ? Comment créer une convergence entre les luttes féministes et syndicales pour que les syndicats luttent contre les discriminations sexistes aussi sérieusement que contre les discriminations racistes ou syndicales ? Telles sont les questions abordées lors du débat organisé par L’égalité, c’est pas sorcier ! le 25 mai dernier.

L'égalité, c'est pas sorcier !
www.legalite.org

Vidéo : Nicolas Bertrand - lesnouveauxmessagers - Tous droits réservés

0 commentaire