Advertising Console

    Drum Solos - Slipknot - Joey

    Repost
    tibo

    par tibo

    62
    71 758 vues
    autre liens:
    http://www.dailymotion.com/video/xsa6f_corey-taylors-slipknot-source

    voila donc le solo a la batterie le plus connu de joey jordisson je vous laisse découvrir (si se n'ai pas déja fait l'univers complètement dingue des fan fanatique de JOEY

    il doit régulièrement subir les moqueries de ses camarades de classe, à cause de sa petite taille et de son caractère introverti. Il commença la guitare à l'age de 5 ans, et s'intéressa beaucoup à la musique. Il devint notamment fan de Black Sabbath, dont il entendu parler pour la première fois à 6 ans, puis s'intéressa à Slayer, Kiss, Venom, Cannibal Corpse ou encore Mercyful Fate. Arrivé au lycée, Joey monte un groupe avec des amis, où il prit la place de guitariste. Il dut rapidement s'occuper de la batterie à cause de la médiocrité de leur ancien batteur, il a alors 17 ans. Ce fut pour lui la révélation.

    À la sortie du lycée, Joey décida de continuer la musique. Il entra dans plusieurs groupes, notamment Modifious (avec Craig Jones), Anal Blast (avec Paul Gray) dont il écrivit l'album Vaginal Vempire, ou encore The Rejects (actuellement connu sous le nom Murderdolls). Ces groupes ne lui permettant pas de gagner suffisamment d'argent, il travailla la nuit dans une station-service appelée Sinclair's et dans un magasin de disque appelé Music Land.

    Un jour, son meilleur ami lui présente Corey Taylor, mais ce dernier ne lui fera pas bonne impression. Quelques mois plus tard, en 1995, Joey est contacté par Paul Gray pour intégrer un groupe naissant : Slipknot. Il intégra le poste de batteur au sein du groupe
    Le masque de Joey est un masque de Kabuki agrémenté de cicatrices peintes en noir, ou de faux sang. L'origine de ce masque provient d'un soir d'Halloween, en rentrant du cinéma où il avait justement vu le film Halloween :
    « Ma mère était planquée dans un buisson. Je descends de voiture, j'arrive devant la porte et la voilà qui saute hors de son buisson avec ce masque sur la tête. Elle m'a foutu la trouille de ma vie et j'ai bien cru que ma dernière heure avait sonné. »