Benoît Hamon - En route vers la présidentielle (31/05/2011)

Radio Classique
220
83 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
A propos de la candidature de Martine Aubry à l’élection présidentielle de 2012
« Je vais vous donner la réponse du soir et la réponse du matin : elle se décidera (…). On a besoin d’installer le décor de l’élection présidentielle (…). On vient d’adopter le projet du parti socialiste (…). Nous voulons redevenir le camp du progrès (…). Martine Aubry est la plus légitime pour représenter son camp, c’est ma conviction depuis le début (…). Martine Aubry est totalement dévouée et dédiée à la tâche qui est la sienne (…). Elle conçoit que sa responsabilité aujourd’hui c’est d’empêcher coûte que coûte que la gauche perde parce qu’elle se serait empêtrée dans ses propres divisions (…). Son orgueil ne prime pas sur l’intérêt de la gauche. Les jouisseurs en politique on en a eu un gros paquet, et on en a un au sommet de l’Etat. Ils jouissent du pouvoir (…). Est-ce que ca sert l’intérêt général des Français ? Je ne pense pas. »

A propos de Pierre Moscovici :
«Il a une réflexion assez sincère. Il était proche de Dominique Strauss-Kahn. Dominique Strauss-Kahn n’est plus dans la course. Il se pose la question si l’orientation qu’ils incarnaient ensemble (…), peut trouver matière à discuter (…). Je respecte son choix comme il aurait probablement respecté le mien si j’avais été candidat (…). »

A propos de Cécile Duflot :
« C’est une partenaire, solide, fiable, sérieuse, avec laquelle nous avons l’habitude de travailler (..). Nous sommes partisans qu’il y ait un contrat de rassemblement au sein de la gauche(…). »

A propos de Nicolas Sarkozy :
« Il est très vieux et ne comprend pas ce qu’est la modernité (…).Nicolas Sarkozy ne comprend pas le monde d’en lequel il vit. La preuve (...) il continue de distribuer des prébendes à ceux qui en ont déjà beaucoup (…). Voila pourquoi il voit la gauche archaïque et voila pourquoi il sera battu dans un an. »

0 commentaire