Sylvie ANDRIEUX et Christophe MASSE : questions de sécurité

435 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Jean-Jacques URVOAS, Secrétaire national à la Sécurité et Député du Finistère, est venu vendredi 27 mai rencontrer les responsables politiques socialistes de Marseille pour échanger sur les problématiques de sécurité.

Avant de retrouver sur le terrain Jean-Noël GUERINI, Jean-Jacques URVOAS, entouré de Jean-David CIOT, Premier Secrétaire fédéral par intérim, de Patrick MENNUCCI, Maire des 1er et 7ème arrondissements de Marseille et Vice-Président du Conseil régional, de Samia GHALI, Sénatrice-Maire des 15ème et 16ème arrondissements de Marseille, de Sylvie ANDRIEUX, Députée et Conseillère municipale, de Christophe MASSE, Secrétaire fédéral à la sécurité et Conseiller général, de Lisette NARDUCCI, Conseillère générale, Maire des 2ème et 3ème arrondissements, de Gaëlle LENFANT, Vice-Présidente du Conseil régional en charge de la sécurité et de Garo HOVSEPIAN, Maire des 13ème et 14ème arrondissements de Marseille, a tenu une conférence de presse à la Fédération sur la problématique de la sécurité à Marseille.

La ville de Marseille est le théâtre ces derniers mois de drames successifs mettant en exergue la défaillance du gouvernement UMP en matière de sécurité. Les élus socialistes locaux des Bouches-du-Rhône et, particulièrement ceux de Marseille, travaillent pour enrayer les problèmes de sécurité dans la cité phocéenne. « La situation actuelle de Marseille est emblématique de l’échec du gouvernement en matière de sécurité ; entre 2007 et 2011, la Ville a perdu 376 policiers. Cette baisse des effectifs s'aggrave par l’augmentation de la population. Nous passons de 1 policier pour 294 habitants au 31 décembre 2007 à 1 policier pour 324 habitants aujourd’hui ! » s'exclame Jean-Jacques URVOAS.

0 commentaire