Advertising Console

    Cannes 2011 Cécile de France et le petit Thomas :Le duo choc et inattendu du Festival de Cannes.

    Reposter
    TV5MONDE L'Invité

    par TV5MONDE L'Invité

    218
    706 vues

    1 commentaire

    Alainmocchetti
    MASTOK-METZ – LE DUO DE CHOC JEAN POPEL & ALAIN MOCCHETTI
    J’ai été embauché chez Mastok à Metz, boulevard de l’Europe par Monsieur OHL Michel le Directeur le 10 décembre 1979 comme Technicien Monteur et j’ai eu la chance dès le départ de travailler en binôme avec Jean Popel qui avait 4 ans de plus que moi, c'est-à-dire 26 ans. Je ne le savais pas encore mais Jean POPEL & Alain MOCCHETTI allaient former un Duo de Choc. Ca n’a pas été facile la première année pour Jean de travailler avec moi car j’étais timide à l’extrême et très introverti, alors que Jean était un pur extraverti genre Roland Magdane qui aimait imiter à la perfection Louis de Funès. Ensemble, nous parcourûmes le Nord Est de la France pour y a faire des montages d’engins de manutention ou des plates formes de stockage en mangeant au resto entre midi sur le compte de Mastok Metz, mais aussi de Mastok Nancy et de Mastok Paris. Monsieur OHL Michel était exceptionnel, il était doté d’une intelligence très au dessus de la normale, il devint très rapidement le Directeur de Mastok International et PDG du groupe Mastok au complet en bâtissant un véritable Empire. Pour revenir au Duo, nous nous plaisions à partir en montage des l’ouverture de l’Agence de Metz et de foncer quelque soit le temps (soleil, pluie, neige et verglas) pour faire des montages dans le 57 principalement. Jean prenait souvent le volant et chansonnait sans arrêt des airs des années début 80 (Kate Bush, Alain Bashung, Blondie, Alain Chamfort avec son Manureva et son Bambou,….). Grâce à Jean Popel, j’ai commencé à sortir de ma coquille en imitant toutes les âneries de Jean (Hmmmmmm), Mastok Metz se situait à 500 mètres à peine de la maison de mes parents et cela ne m’empêcha pas de venir en voiture chez Mastok avec ma Renault 15 TL orange que j’avais achetée le 1er mai 1980 à Popel pour 5000 francs. J’étais assuré en tout risque affaire pour pouvoir utiliser ma voiture à des fins professionnelles. L’année 1980 fut marquée par un montage de cloisons de bureau à Reims pendant 2 semaines, Jean Marie SCHNEIDER étant venu avec nous en renfort. Ce montage est mon meilleur souvenir de Mastok. Je n’oublierai jamais mes collègues de travail (Yolande MULLER, Maria SUTTER, Daniel TRIFFAUX , Daniel GRISELLE, Alain LORBA, Monsieur Amann, Paccholski et Paillot) ainsi que les 4 magasiniers travaillant à mi temps pour compléter leur maigre retraite de la SNCF (Monsieurs Marchand, Godfrin et Braconnier). Popel et moi-même adorions faire des montages pour le compte de Mastok Nancy dirigé par Emile Schaff un des nombreux franchisés de Mastok. Entre midi, Emile nous payait un repas complet avec du vin en pichet et un digestif pour couronner le repas. Emile était un excellent Commercial, seul avec sa secrétaire, il faisait tourner avec un bon chiffre d’affaire chaque année Mastok-Nancy. Aujourd’hui, j’ai 58 ans ce qui veut dire que Jean POPEL à 62 ans et qu’il coule une retraite bien méritée. Je fus licencié le 26 septembre 1982 de chez Mastok et le 27 septembre j’étais étudiant à la Faculté des Sciences de Metz en suivant les cours de façon très assidue de la très difficile Licence de Construction Mécanique.

    Alain Mocchetti
    Ingénieur en Construction Mécanique & en Automatismes
    Diplômé Bac + 5 Universitaire (1985)
    UFR Sciences de Metz
    alainmocchetti@sfr.fr
    Par AlainmocchettiEn juillet