Advertising Console

    Deqqa el merrakchia (suite)

    Reposter
    nonoud

    par nonoud

    1
    146 vues
    l’orchestre de deqqa, quel que soit le nombre des pratiquants, doit grouper au moins trois sortes d’instruments : la ta3rija, la tara les krak’chs. De ces trois instruments seul la ta3rija constitue l’instrument fondamental pour la deqqa.
    Traditionnellement, le porteur de tara appelé également el-3azwa, L’Amine, le m’kaddam, a pour rôle de diriger al-gour en organisant le jeu du commencement à la fin. D’ailleurs la réussite d’un spectacle de deqqa dépend de lui et de son savoir-faire, or le moment le plus délicat et difficile pour le trairi réside dans le changement du rythme, du lent au rapide, ce changement appelé « dukhla affousse », difficulté résidant dans le fait que l’annonce du changement du rythme qui exige cette « dukhla », ceci nécessite d’ailleurs une grande attention et perspicacité de la part du groupe.