Advertising Console

    le centre social La colline de cenon est en danger la fermeture annoncée

    363 vues
    Mercredi 4 mai 2011 à 14h 26

    Mais que se passe-t-il dans les centres sociaux de la colline de cenon
    et-il en danger

    De quoi faire avaler son téléphone à Alain David, le maire cenonnais. « Nous avons baissé la subvention l'an passé, mais en contre-partie la Ville a pris à sa charge les frais de fonctionnement, chauffage, etc., se défend-il. Au final, la contribution de la Ville est supérieure. » Avant la pétition, Henriette Coiffier, présidente de l'association du centre social et culturel de La Colline, avait confirmé les inquiétudes du personnel selon lequel « avec 88 000 euros de subvention municipale, le centre sera en déficit pour la 3e année consécutive et ne pourra donc éviter des licenciements ».

    Ne pas toucher à l'offre

    À Cenon, la détermination consiste à maintenir les activités. Une stratégie partagée par toutes les composantes du centre social La Colline, administrateurs, personnel, adhérents. « Si on touche à des actions aussi fondamentales pour les familles que l'alphabétisation, les ateliers parents-enfants, les jeunes, pour ne citer que celles-là, le centre social ne répondra plus aux besoins de la population. » Sylvie Rocha, membre du conseil d'administration, l'a répété à tous ceux qui voulaient l'entendre parmi les pétitionnaires. Et aussi que : « Les familles ont un attachement très fort au centre, à son équipe », c'est à coup sûr un sentiment partagé au-delà de Cenon.
    Nous ne remettons pas en cause l'utilité du centre social et il n'y a aucune raison que l'on se désengage », affirme le maire Alain David. « À un moment, il faut savoir rester raisonnable, l'association doit pouvoir faire avec les aides qu'on lui apporte », poursuit-il. « La CAF qui paye le salaire veut recruter un directeur mais l'association s'y oppose car elle souhaite que le poste soit confié au directeur-adjoint », note Alain David histoire d'en ajouter aux sombres nuages planant sur La Colline.