Advertising Console

    A l'hôpital de Misrata, les blessés affluent en soins intensifs

    Repost
    Agence France-Presse

    par Agence France-Presse

    4,2K
    118 vues
    Les habitants étaient inquiets mardi 3 mai à Misrata, assiégée depuis plus de deux mois par les forces pro-Kadhafi, face à l'expiration d'un ultimatum fixé par le régime libyen aux rebelles pour se rendre et au blocage du port, seule voie de ravitaillement pour cette ville. A l'hôpital de la ville, les blessés affluent par dizaines chaque jour. Dans le service des soins intensifs, les médecins tentent de les soigner comme ils peuvent. Durée:00:28