Jean-Louis Bourlanges

Découvrir le nouveau player
France Inter
6,9K
1 657 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Jean-Louis Bourlanges Ancien député européen et Président de la Fondation du Centre est l'invité de Patrick Cohen dans le 7/9 de France Inter (8h40 - 27 avril 2011).

3 commentaires

Et en plus vous mentez en expliquant que le traité de Lisbonne ne représente qu'une réforme technique sans importance... alors même qu'il accorde de nouveaux droits à des institution sans aucun contrôle démocratique, comme le faisait le TCE que le peuple a refusé !

Les "réformes technique", laissées aux experts, est une mesure anti-démocratique. L'Europe ne meurt pas à cause de ses peuple, elle meurt à cause de ses élites qui veulent faire LEUR EUROPE À ELLE, avec les lobby industriels etc... les peuples ne sont JAMAIS CONSULTÉS ou de manière mineure. et lorsqu'on les consulte et qu'ils disent non, on leur fait un gros doigt en leur disant "je te le met bien profond".

Les "modifications techniques" sont les moyens pour certains de modifier les lois en leur faveur sans avoir l'air d'y toucher... exemple les "réformes techniques" de la finance faites avec Beregovoy... -_-
Par shadok0 il y a 4 ans
Excellente question du premier auditeur... Il est intéressant de remarquer que Bourlange n'évoque pas la BCE... qui joue sur les taux d'intérêts afin de MAINTENIR le chômage suffisamment afin de faire pression sur les salaires et garantir aux marchés financiers le meilleur rendement possible... Monsieur Bourlange parle dans le vide de concepte abstrait.... sans proposer de solutions concrètes..."Je crois qu'on aurait jamais du soumettre le TCE au référendum"Ben oui, voyons! Le peuple est stupide, il lui faut des "élites" qui savent mieux que lui ce qui est bon pour lui... pas vrai môsieur Bourlange... LES ÉTUDES EFFECTUÉES ONT MONTRÉES QUE PLUS LES GENS AVAIENT LU, COMPRIS LE TCE, ET PLUS ILS AVAIENT VOTÉ NON! Le fait est môsieur bourlange qu'on NE MET PAS DES DOCTRINES ÉCONOMIQUE DANS UNE CONSTITUTION ! Vous n'êtes pas un démocrate, vous êtes un fasciste, ou au mieux un oligarchiste. Vous ne méritez que mon mépris, vous qui méprisez le peuple !
Par shadok0 il y a 4 ans
Y'avait une petite dizaine de millions d'Africains en moins en France, vers 1960, me semble.
Par Eudes St Serein il y a 4 ans