Advertising Console

    Azza BEN BRIK : "les seules armes qui nous restent sont nos corps"

    Repost
    TV5MONDE

    par TV5MONDE

    894
    413 vues
    le Samedi 16 janvier 2010 soit trois mois avant la libération de son mari Azza Ben Brik revenait sur sa grève de la faim afin d'obtenir la libération de son époux journaliste tunisien, détenu depuis la réélection de Ben Ali dans la prison de Siliana, l'une des plus dures du régime.