"Berlusconi a fait de la femme une marchandise" 3/3

Rue89
1,7K
862 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
"D'acier" est le premier roman de l'italienne Silvia Avallone. Une chronique sociale qui se déroule en 2001, lors du premier retour de Silvio Berlusconi à la tête du gouvernement. Un an après son carton en Italie (320 000 exemplaires vendus), la traduction française parait aux éditions Liana Levi. L'auteur répond aux questions de Rue89. Bientôt sur http://www.rue89.com

3 commentaires

Meme Marilyn Monroe a commencé en faisait des films érotiques, ca datte pas de Berlusoni la femme-objet prete à tout pour etre connue...

Elles commencent par faire des photos de charme, ensuite elles finissent dans le porno, ou par faire du cinéma, ou de la chanson.

pute dans la rue ou dans le showbiz c'est pareil... c'est juste les tarffs et le lieu de racolage qui changent.

En meme temps y a pas qu'en italie, aux usa c'est pareil, il y a les AVN Awards, c'est pas mieux.

Le féminisme a fait beaucoups de mal aux femmes, c'est le féminisme qui a mi la femme à égalité de l'homme sur le marché du libéralisme, pour que la femme travaille plus et que la femme puisse exploiter les autres femmes consomatrices. Le féminisme a été crée pour ca, pour faire de la femme une marchandise, pour que le capitalisme puisse taxer encore plus toutes les femmes, pour qu'elles consoment etc...
Et maintenant les féministes viennent pleurer...
Par Dailygratuit il y a 3 ans
Les femmes ne peuvent s'en prendre qu'à elles memes, les féministes au lieu de montrer du doigt Berlusconi ou les hommes en générale, feraient mieux de balayer devant leure porte, en faisant un peu la morale et la critique à toutes ces femmes vénales, qui sont attiré par la gloire, la célébrité et la richèsse.

Si toutes ces femmes n'accepetaient pas d'etre complice du libéralisme sexuel et économique du capitalisme, y aurait moins de catins dans les médias et au pouvoir. L'italite a l'image qu'elle mérite, de plus c'est le capitalisme en général qui fait de la femme une marchandise, ca se résume pas aux hommes, beaucoups de femmes en sont complice de cette société de consomation, celles qui sont dans la mode, dans les magazines féminins, dans la pub, dans l'esthétique. Les féministes ont eu ce qu'elles voulaient : la libéralisation et l'émancipation sexuelle des femmes, bien voilà où ca mène, faut pas venir se plaindre maintenant des dérives.
Par Dailygratuit il y a 3 ans
quelle bande d'hypocrites ces féministes, c'est les femmes elles memes qui se marchandisent et se vendent, elles adorent ca se prostituer, faire du porno, faire de la photo de charme et de la pub sexy..., personne les oblige à faire tout ca, s'exhiber et à etre narcissique. Ca c'est comme dire que si les femmes se prostituent c'est la faute des hommes, avec les féministes, c'est toujours la faute des hommes, les femmes ne sont jamais responsable de leurs actes, comme par hasard, toujours des pauvres victimes innocentes des méchants hommes dominateurs.

Jamais les féministes n'accepeterons la réalité : qui est que les femmes on du vice, qu'elles aiment le sexe, le pouvoir et l'argent, que les femmes sont corruptibles aussi, comme les hommes... et qu'elles aiment abuser de leur pouvoir de séduction, qu'elles aiment profiter de leur charme pour monter dans l'échelle sociale etc...
Par Dailygratuit il y a 3 ans