PROTEGER NOS ENFANTS DE LA CYBERCRIMINALITE AU PROGRAMME DE LA FETE DE L'INTERNET

AGORAWEBTV
39
357 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Agorawebtv - L'émission N°124 du vendredi 8 avril 2011

Votre hebdoweb d'information du Projet de Rénovation Urbaine des Nouvelles Résidences de Saint-Laurent-Blangy et de Saint-Nicolas-lez-Arras.

Cette semaine, une émission consacrée à la fête de l'internet de Saint-Laurent-Blangy au Cyber Espace.

C'est devenu d'actualité et il faut s'en prévenir et se protéger des dangers potentiels avec les accès internet. Vous pouvez être une victime, mais aussi un délinquant, sans vraiment avoir estimer au préalable la gravité de votre acte.
Filmer avec son portable et diffuser sur la toile une agression physique d'un individu, est sanctionnable comme un délit et punissable d'emprisonnement par la loi.
Tout comme filmer les exactions d'une personne sous l'emprise de l'alcool ou de stupéfiants ... La gendarmerie nationale dispose de moyens en personnels et techniques pour pouvoir détecter, intervenir et détruire tous les sites pouvant inciter à la diffamation, à la haine raciale, au happy slapping, au satanisme, aux tchats à vocation prédatrice, aux idées extrémistes, au hacking, au peer to peer (P2P) et aux escroqueries en tous genres, ... et cette liste est loin d'être exhaustive. Le groupement de gendarmerie départementale dispose d'une unité composée de trois gendarmes « Ntech », spécialistes de la traque de la cyber criminalité. La compagnie arrageoise, dirigée par la commandante Valérie Lefèvre, possède des correspondants sur le terrains comme à Vimy, Marquion ou Bertincourt avec le gendarme Ludovic Caplier, spécialiste de la prévention sur les dangers d'internet. L'association d'animations scientifiques de Saint-Laurent-Blangy avait donc invité ce militaire pour animer un atelier basé sur des faits réels des plus intéressants et convaincants sur ce sujet sensible en ce jeudi 31 avril à la place des Cévennes. Il était réservé aux adultes mais ce dispositif intervient également dans les structures scolaires de l'Artois avec des supports pédagogiques adaptés.

0 commentaire