Enfer et contre tout

Découvrir le nouveau player
582 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à

14 commentaires

(3/3) « se sortir de sa condition d'homme qui mentalise tout, qui est constamment dans une espèce de gesticulation » (interlok 6:43), oui voilà justement le(s) plan(s) sur lesquels il est suggéré à l'homme moderne d'évoluer, et ceci est en soi une des principales manipulations à l'oeuvre.

Et enfin, si je puis me permettre ;) je parlais des obstacles mis sur le chemin de la forteresse ( la forteresse des « données fondamentales Traditionnelles » ), je ne pense pas que la réponse puisse être « il suffit d'être déjà dans la forteresse, et là y'a plus d'obstacles » (?). Mais bon...

En résumé je crois que seul le libellé initial de la question nous sépare. Mais je pense aussi qu'il est utile de s'attarder sur les difficultés du profane, d'autant que ces difficultés « lui sont cultivées à l'insu de son plein gré », ce qui est une grande caractéristique des temps actuels.

Amicalement. ;)
Par fu io il y a 4 ans
(2/3) et de l'Etat, suivie par ...l'instauration des matérialismes ).
Où, c'est encore le conditionnement ( =mode opératoire ), le fameux enseignement de l'ignorance (cf les 10 lignes après le passage en rouge ci-après http://www.broguiere.com/culture/ignorance.htm ), l'athéisme militant qui ne dit pas son nom, etc, ...mais il est peut-être difficile de convoquer ces aspects par une question, je me contenterai de guetter les passages où vous illustrez spontanément ces réalités.

Toujours est-il que l'aspect intéressant est la façon dont ces choses s'articulent précisément au Sacré pour en déjouer l'approche, justement. Chose qu'aucun profane ne saurait mettre en place d'ailleurs (cf Crowley). C'est en cela que ce n'est pas une préoccupation profane que de pointer cela du doigt.
Par fu io il y a 4 ans
(1/3) Merci pour la réponse. La manière dont l'A.S reformule la question (01:01) correspond au sens que je mettais dans la question. Par ailleurs il donne justement un très bon exemple de réponse à partir de 15:58 , à propos des adolescents. Mais bien-sûr il y a d'autres manipulations moins voyantes visant des personnes moins « vulnérables » (exemple, Franck Sinatra avec « my way »).

La question n'est sans doute pas tant de savoir Comment ils manipulent mais plutôt Où, c'est-à-dire par exemple: ce n'est pas tant dans la « frontalité » du monde politique que dans les « suggestions biaises » des domaines artistiques ( ces divertissements qui prétendent n'avoir d'autre prétention que divertir, cf Disney... La politique en tant que telle est une diversion, ce n'est même plus une question de contenu ou d'astuce oratoire, cf la finalité d'une séparation de l'Eglise et de
Par fu io il y a 4 ans
Assalam

Ronchondidier : la verite entre elle encontradiction avec elle meme ?

Pour completer les reponses qui ont ete donnee, j'ajouterai que le monde de l'ame est celui de la dualite. Et que la realisation spirituelle permet justement de penetrerle monde spirituel et informel ( l'unite dans laquelle les oppositions disparaissent). Le monde de l'ame est celui du mental qui necesse de se questionner (quelle religion choisir ? Pkoi la souffrance ?etc le monde spirituel cest la confiance et labandon a Dieu, un monde dans lequel le mental est depasse. Un monde quil faut penetrer pour obtenir la presence divine, la paix
Par khal khal il y a 4 ans
Il y aura à Caen au Centre des Congrès samedi prochain 16/04 une rencontre sur le thème "Soufisme Voie de réalisation spirituelle" avec conférence et chants sacrés, j'ai le dépliant sous les yeux et on peut y lire:
"Le soufisme incarne un visage trop méconnu de l'Islam: celui de la générosité, de l'ouverture et de la fraternité. Il se présente comme une voie de transformation intérieure, accessible à celui ou à celle qui a une quête spirituelle sincère, quelque soit sa culture ou son milieu social d'origine. La voie soufie consiste en un enseignement vivant, transmis de maître à disciple, dont le but est l'illumination progressive du cœur, centre subtil de l'être. Pour le disciple, ce chemin est une expérience intime, vécue à travers les pratiques spirituelles qu'il reçoit de son guide. Dans la tradition soufie, le guide accompagne le disciple dans son évolution et le conduit jusqu'à la rencontre avec la source universelle au plus profond de lui-même.
Par Harmonie_14 il y a 4 ans
Voir plus de commentaires