Advertising Console

    NOMMO : Afriqu'Antilles en poésie

    Repost
    Yoann COTRON

    par Yoann COTRON

    19
    177 vues
    * « AFRIQU’ANTILLES EN POESIE »
    ou : la traversée du temps sur la barque de 25 poèmes d’auteurs africains et antillais
    * Captation et bande annonce du spectacle de la Cie la théâtrerie.

    Joué par Annick JAMET - Dansé par Antoine CARLE
    Pourquoi notre intérêt pour ces textes ?

    * Pour rendre hommage à tous les esclaves, de tous temps, de toutes races, de tous pays, non nommés, déniés dans le silence social absolu.

    A tous leurs enfants, leurs descendants, ceux pudiquement appelés « enfants de survivants »

    * Pour questionner la manière dont nous déminons, de nos jours, l’imaginaire de ces enfants pris en otage dans la terreur de leurs aïeux la manière dont nous jugulons le désastre avant que leurs propres expériences ne colorent , à leur tour, le vécu de leur progéniture

    * Pour constater le chemin de transformation : images et mots comme tremplin d’avenir.
    Voir que l’inévitable passage de l’horreur, au désespoir, à l’humour, à la révolte , au souvenir , au sacré , aboutit toujours à la victoire de l’humain debout

    Et la danse : pourquoi la danse ?
    Indispensable danse, ineffable danse qui lie tout africain, tout antillais à son corps
    Indicible pas de « l’en aller » du « glisser entre ciel et terre »

    Le BUTO (danse d’origine japonaise) comme essence de VIE
    Comme essence de la matière dans son silence, dans sa beauté
    Danse universelle pour un hommage à l’homme universel

    Annick JAMET