Advertising Console

    Vérités et mensonges à l'heure digitale

    Reposter
    Ville de Bordeaux

    par Ville de Bordeaux

    173
    855 vues

    3 commentaires

    Jules Guerin
    Maurice Joly, assassiné dans le roman "Cimetière de Prague", mais pas suivant wikipedia:
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Maurice_Joly
    Par Jules GuerinEn décembre
    gambino123
    Umberto Ecco dans sa video nous parle aussi de "filtrage", mais il faut savoir qu'à l'époque, on considérait comme intelligent quelqu'un qui justement lisait plusieurs journaux ou consultait plusieurs sources avant de faire sa propre opinion. De nos jours, si tu dis à quelqu'un : avant de me faire mon opinion je lis le Figaro, Libé, l'Huma et Rivarol tu passes pour un fou.

    Tu passes pour un fou parceque dans la tête des gens tu es ce que tu lis et tu es censer lire uniquement ceux avec qui tu es d'accord à l'avance. Moi j'ai pris la peine de lire le livre d'Umberto Ecco même si je ne suis pas d'accord avec lui. Internet, loin d'être parfait mais loin d'être une usine à fabriquer du mensonge comme il le dit, permet aussi d'avoir rapidement plusieurs sources d'informations, certaines officielles, certaines moins officielles, mais en tout cas permet un peu d'échapper à l'uniformisation et à la BFMTVisations des esprits que certains veulent nous imposer.
    Par gambino123Il y a 4 ans
    gambino123
    J'ai lu son livre. . . . en effet c'est bien écrit, c'est intéressant, en particulier au début ou il décrit le quartier de la place Maubert à la fin du XIXe siècle (qui n'a strictement rien à voir avec maintenant). Après pour ce qui est de l'intrigue, je dois dire que d'avoir détérré les écrits de Leo Taxil et d'Édouard Drumont, c'est certe impressionnant et très amusant pour un chercheur mais il faut savoir qu'à l'époque, la presse écrite n'était pas la même que maintenant. Vous n'aviez pas 3 nababs qui possèdaient à eux seuls 95% des journaux du pays. Il y avait énormément de choix et parmis les journaux disponible vous aviez en effet des journaux comme la libre parole d'Edouard Drumont très antisémite. . . . encore plus antisémite vous aviez aussi le journal de Jules Guérin qui s'appellait littéralement L'Antijuif mais vous aviez aussi des journaux comme l'Aurore qui pendant l'affaire Dreyfus à publié le fameux "j'accuse" d'Emile Zola.
    Par gambino123Il y a 4 ans