Advertising Console

    KERAP - Gitans du Rajahstan

    Reposter
    1 436 vues
    Une musique née dans un petit village du nord-ouest de l'Inde nommé Kerap.
    Ici la musique est l’apanage de la famille Khan depuis plus de 7 générations,
    immuable et éternelle comme le désert qui borde cette région du Rajasthan.
    Traditionnelle et populaire, très appréciée en Inde, elle s'appelle MARWARI, du nom
    des habitants de cette région : les Marwars. Les chants se rattachent à la tradition
    religieuse (hindouiste ou musulmane) invoquant l'amour divin ou des amours plus
    profanes. Ils communiquent la vibration de l'âme, utilisant à cet effet une technique de
    voix qui plonge le chanteur dans une transe mystique.
    Les Khan, gardiens du temple de cette musique authentique, raffinée et hautement
    spirituelle, au carrefour du Soufisme, de l'Hindouisme et du folklore, chantent la gloire
    d'Allah ou les amours de Khrisna depuis des siècles... Et le temps s'arrête.
    Une gitane miroitante et multicolore, la danseuse Kalbélia, virevolte et nous montre que
    la grâce et la beauté des déesses n'existe pas que dans les rêves les plus fous des
    hommes : tel le cobra, elle hypnotise son public.
    Alors le chant vibrant et mélodieux de Bilal Khan déchire l'espace et son âme semble
    nous questionner : Amour de Dieu ou amour profane ? A son tour l'Harmonium soutient
    la mélodie et repose la question : oui, mais quel amour ? Celui de cette bien-aimée,
    si belle, si lointaine, ou celui encore plus fusionnel et absolu des dieux ?
    La gitane s'envole, la spiritualité et la sensualité s'épousent en un long baiser.
    Si les dieux existent, quand ils descendent sur terre, ils sont à Kerap.
    L’ORCHESTRE : de 4 à 6 musiciens et 1 danseuse
    Bilal Kahn (Voix, castagnettes) & Anwar Khan (Harmonium)
    Hidayt Khan (Tablas) & Samsu Khan Langa (Sarangi)
    Habib Khan Langa (Satara) & Sokin Khan (Dholak, guimbarde, pungi).

    Ref vidéo : Kerap1
    Bhaiski Sapera : Danse