Advertising Console

    Royal Boch : « l’attitude inacceptable de l’employeur » (Olga ZRIHEN)

    Reposter
    Olga ZRIHEN

    par Olga ZRIHEN

    1
    140 vues
    Interrogée par la sénatrice socialiste Olga Zrihen sur la situation inquiétante des travailleurs de Royal Boch, la ministre de l’Emploi a dénoncé, en séance plénière du Sénat, « l’attitude inacceptable de l’employeur qui vide les stocks de l’entreprise, privant ainsi les travailleurs de leur outil de travail ».

    Sans salaire depuis trois mois, ces travailleurs ne perçoivent pas non plus, à ce jour, d’allocations de chômage.

    L’employeur actuel faisant preuve de mauvaise gestion en liquidant au fur et à mesure tous les stocks de l’entreprise, privant ainsi les travailleurs de toute possibilité de travailler, la ministre de l’Emploi a indiqué à la sénatrice Olga Zrihen que les travailleurs doivent faire constater le non-respect de l’employeur relatif aux obligations de travail et pourront ainsi bénéficier des allocations de chômage, avec un effet rétroactif.

    Par ailleurs, Olga Zrihen plaide toujours pour que les créances réclamées par l’ONEM aux travailleurs de Royal Boch soient abandonnées. Elle estime en effet que ceux-ci n’ont pas eu d’autre choix que de renoncer à l’indemnité de rupture afin de pouvoir être réengagé 6 mois plus tard par l’entreprise. Et de rappeler qu’il s’agit de 6 mois, sans salaire.

    Le temps presse. Le sursis accordé à Monsieur De Maeyer et à l’entreprise court jusqu’au 2 avril.