Ma Fukushima

le journal de personne
166
165 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Umberto Eco avait écrit dans un journal que l'intellectuel devait se taire,
qu'il y avait trop de bruit, trop de gens qui parlaient.
Il ajoutait que les intellectuels faisaient preuve d'arrogance quand ils réclamaient
le droit de savoir au-delà de l'évidence et il utilisait cette métaphore :
"l'intellectuel est un citoyen comme les autres et, si son appartement brûle,
son devoir est d'appeler les pompiers, comme tous les autres citoyens.
Moi, j'ai répondu en deux mots que, si mon appartement brûlait, j'appellerais bien sûr les pompiers,
mais j'aimerais savoir en plus si l'incendie est dû à un court-circuit ou à un cocktail Molotov.
Et je crois que c'est cela, le rôle de l'intellectuel : chercher à en savoir un peu plus que ce que nous disent les autorités".
Antonio Tabucchi.

http://www.lejournaldepersonne.com/2011/03/fukushima/

0 commentaire