Evaluer les nuisances aériennes : focus sur le sonopode de Bruitparif

actu-environnement
46
236 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Le Plan de Gêne Sonore (PGS) définit les zones à l'intérieur desquelles les riverains peuvent demander une aide financière à l'insonorisation. Il a pour objet de délimiter trois zones établies sur la base du niveau de nuisance correspondant au trafic prévu à brève échéance. Dans le cas des aéroports franciliens (Roissy, Orly et Le Bourget), c'est sur la base des mesures du réseau de station d'ADP (Aéroports de Paris) que la gêne est évaluée.

Mais plus seulement. Quinze stations de mesure vont être déployées par Bruitparif afin d'évaluer les nuisances sur les villes situées dans des zones urbanisées plus éloignées que les secteurs qui font déjà l'objet d'une surveillance permanente du bruit par ADP. Les zones choisies sont toutes survolées à des altitudes inférieures à 2000 mètres. Ce sont aussi celles où de nombreux habitants se déclarent gênés par le bruit des avions. Objectif pour la population des communes concernées : faire valoir leurs droits et pouvoir demander à intégrer le PGS sur la base de données scientifiques indiscutables.

0 commentaire