Advertising Console

    Tuberculose - Amélioration du dépistage

    Repost
    697 vues
    24 mars 2011, journée mondiale de la tuberculose. En 2009, la maladie tuait 1,7 millions de personnes.
    Et pourtant… Pauvreté des moyens de traitement et de diagnostique, absence de vaccins… Les outils qui permettront de mettre fin à l’épidémie restent à trouver.
    Le Cambodge est l’un des pays durement touché par cette maladie.
    La première manière de diagnostiquer la tuberculose, c’est l’observation de crachat au microscope. Mais dans de nombreux cas, cette technique se révèle inefficace. Et les alternatives ne sont pas satisfaisantes : lenteur du processus, besoin d’un équipement sophistiqué trop peu souvent disponible.
    A l’hôpital de Kampong Cham, au coeur du Cambodge, les médecins s’interrogent sur le cas de ce petit garçon. Sans diagnostique précis, et malgré l’urgence de commencer le traitement, comment savoir quels médicaments prescrire…
    Un nouveau test présente un espoir d’amélioration pour le dépistage des adultes : baptisé GeneXpert, il donne un résultat fiable pour la tuberculose et sa forme résistante en deux heures. Grâce à son fonctionnement, il peut être utilisé en dehors des laboratoires sophistiqués, au niveau des hôpitaux de districts.
    Médecins sans frontières va l’introduire dans sept de ses missions liées à la tuberculose, et notamment au Cambodge.
    Malgré tout, le personnel de santé reste confronté à une impasse thérapeutique… Multiplication des résistances aux médicaments, et absence de nouvelles molécules… Le sur-place continue.