Entretien avec Etienne Chouard - 3 - le système électif

culture-libre
500
25 316 vues

9 commentaires

Et si on pouvait éviter les références à Alain Soral qui est un misanthrope, et a la haine des autres qui le pousse plutôt vers un néo-fascisme, alors que Chouard est un humaniste et un démocrate (dans le vrai sens du terme) et pari sur l'intelligence humaine et refuse le pouvoir pour lui-même.
Par belgarath31 il y a 2 ans
le tirage au sort n'est pas un système d'élection aléatoire, c'est bien plus malin que ca avec la mise en place de digues et contre-pouvoirs effectifs
Par belgarath31 il y a 2 ans
Je suis en bonne partie d'accord avec Etienne Chouard.
Je fais cependant remarquer qu'à l'époque d'Athènes la monnaie était métallique. Elle n'était pas "fiducière" comme aujourd'hui. Donc elle ne reposait pas sur le credit, c'est-à-dire la confiance dans le système de création monétaire sur base des crédits, scrupuleusement contrôlés.
Le grand problème a été créé par l'époque néo-libérale (vers 1980) qui a quasi complètement négligé la surveillance des crédits. Il n'a pas fallu plus de 20 ans pour arrriver à la catastrophe.
Le métal précieux comme monnaie de base aurait constitué un des facteurs réduisant les risques d'endettement incontrôlé. Cela a été supprimé par Nixon en 1971.

Donc l'Exécutif de l'époque d'Athènes n'était pas soumis aux tentations de création monétaire, comme aujourd'hui. C'est une grande différence.
Par Jean Vandenbrande il y a 2 ans
merci Etienne !
Il dit tout ce que je disais déjà à mes amis. je n'ai plus besoin de les bassiner. Je n'ai plus qu'à leur envoyer les liens des vidéos de Etienne Chouard. Et comme on n'est jamais prophète chez sois, ça passera mieux.
Par Albert Lapointe il y a 3 ans
Le meilleur moyen d'empêcher le peuple d'avoir le pouvoir est de lui faire croire qu'il l'a déjà.
Seuls les petits secrets ont besoin d'être protégés, les gros le sont par l'incrédulité publique.
Les évènements sont l'écume des choses, ce qui m'intéresse, c'est la mer.
Par icefirek2666 il y a 3 ans
Voir plus de commentaires