Chine : sessions plénières sur fond de réformes

Découvrir le nouveau player
19 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Jeudi dernier à Pékin, le parti communiste chinois ouvrait la session annuelle de son parlement. A cette occasion, il a fait comprendre qu'il ne tolérerait aucune opposition à son régime, en cette période de soulèvements politiques au Moyen-Orient. Toutefois, la colère menace le pays et des appels à la démocratie se font de plus en plus pressants.

En Chine, le Parti communiste chinois a ouvert la session annuelle de son parlement, jeudi à Beijing, En cette époque de bouleversements politiques au Moyen-Orient, le gouvernement a rapidement fait comprendre qu'il ne tolérera pas d’opposition à son régime. Toutefois, il y a une escalade du mécontentement dans le pays avec des appels à l’organisation pour la réforme démocratique.

Les sessions annuelles plénières de l'Assemblée Nationale Populaire et de la Conférence Consultative Politique du peuple chinois, appelées « Deux assemblées » et faisant office de parlement, s'ouvrent au moment où le parti communiste au pouvoir doit faire face à de nombreux défis. Le gouvernement a montré qu'il n'accepterait aucune opposition à son régime. Jeudi dernier, Jia Qinglin, un haut dirigeant du parti a annoncé aux délégués, lors de l'ouverture de la première session, que le pays ne s’écarterait pas de la ligne de développement politique définie par le parti communiste.

0 commentaire