Advertising Console

    Le cri d'alarme: une culture en voie de dsiparition.

    Reposter
    Farida S.

    par Farida S.

    14
    698 vues
    Les vieilles joueuses d'imzad se font de plus en plus rares. Quand un homme meurt c'est une bibliothèque qui brûle. L'association "sauver l'imzad" multiplie ses efforts mais elle a besoin de l'implication de tous car autrement cette culture va dsiparaître à jamais. E me rappelant les paroles de mon ami Feu Haj Moussa Akhamok qui me disait "'imzad est au touareg ce que l'âme est au corps" j'ai mal et j'ai peur!