Voulez-vous effacer les recherches récentes ?

Toutes les recherches récentes seront supprimées

Achats engagés, avec Ecoscience Provence - SERD 2010

il y a 7 ans786 views

ADEME

ADEME

Dans le cadre de la Semaine Européenne de Réduction des Déchets, l’Association Ecoscience Provence s’est associée avec les grandes surfaces du centre Var pour l’opération "Achats Engagés : sortons nos courses de leurs emballages". 3 supermarchés ont participé à l’opération : SUPER U Rocbaron, Casino Brignoles, Casino Garéoult.

L’opération visait à aider les consommateurs à réduire à la source leur quantité de déchets, en les invitant à choisir des produits générant peu d’emballage. Les élèves des écoles participantes ont visité ces magasins et ont participé à un jeu consistant à appliquer les principes vus en classe : comment faire ses achats en générant le moins de déchets.

• La création de “Monstres de déchets” : le collège Pierre Gassendi de Rocbaron, l'école Jean Jaurès II de Brignoles, et l'école Guy de Maupassant de Garéoult ont participé à la création des “Monstres de déchets”. Ces travaux ont permis de sensibiliser les classes à la problématique des déchets et aux actes de réduction des déchets, notamment par des débats en classes.
Ces « monstres de déchets » étaient équipés d’un dispositif électronique conçu par le lycée technique Rouvière de Toulon permettant de détecter une présence et de lancer un appel vocal "C’est la Semaine Européenne de la Réduction des Déchets".
Les monstres installés dans les supermarchés interpelaient le consommateur pour l'inciter à réfléchir aux déchets générés par ses achats.

• La mise en place d’un étiquetage spécial et de messages dans les rayons de supermarché : 300 étiquettes ont été placées dans les rayons afin d’identifier des produits générant moins de déchets. Il s’agissait d’inciter le consommateur à se poser les questions : Ce produit n’est-il pas sur-emballé ? Ne génère-t-il pas plus de déchets qu’un produit de la même gamme ?

• L’animation dans les rayons : les animations dans les magasins consistaient à comparer un "caddie encombré" et un "caddie engagé", en termes de contenu de déchets et de prix des achats.