[Dossier] Le casual gaming, ou la disparition du hardcore

Johan lahoyasrha
217
1 004 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Je sens que je vais me faire taper... Je dis beaucoup de bêtises et n'en pense que la moitié. Mais je pense qu'il y a quand même deux trois trucs pas foncièrement faux.
Enfin bon, il fallait absolument que je teste la vidéo/débat. Donc allez-y, lynchez-moi ;-)

Merci d'avoir regardé :-)

13 commentaires

le souci de notre société de jeux est tout simplement la course à la commercialisation tout public
et pourtant grâce à cela de bon jeux on pu voire le jour , la poussé des fan de mario a permis un jeu qui n'est pas mal du tout avec mario sunshine , ou les personnes en manque de zombi avec les résidents evil (le 0 le 1 remasterisé , le 4)
mais il est vrai que dans les rétro que j'ai pu voir (le joueur du grenier ), et même souvant joué (zelda nes ) la dificulté reste trés accrue et les possibilité de finir le jeu minime avec des heure entiere passé devant ça console juste par manque de sauvegarde

mais je ne regrette en rien les casual qui permette d'avoir un petit moment de détente qui reste très fugace

j'adore ton sujet et surtout fan de la musique (cowboy bebop il me semble)
continu sur ta lancé (walkthrought zelda trop fort)
Par nounourstus il y a 3 ans
Oui, des jeux difficiles, il en sort encore... Je le dis dans la vidéo et je suis totalement d'accord.
+ C'est vrai que le milieu des retro gamers donne l'impression d'être fermé et d'être dans une bulle impénétrable, mais :
1/ ce n'est pas le cas ;
2/ je ne suis pas de cette caste ;
Je reste un joueur apte à comparer sans être frustré. La politique de NIntendo, Symphony of love la décrivait dans un com précédant et je suis d'accord : elle a toujours été la même... Essayer de toucher un public le plus large possible, et ils ont réussi avec la wii, grand bien leur fasse. Maintenant attendons des jeux autres que du lapin crétins. Ça viendra... Quoiqu'il en soit, le JV reste un divertissement et c'est ça le point important. Le côté hardcore/casual passe au second plan. C'est peut-être ça que j'ai oublié de faire transparaître dans cette présentation. Mais c'est aussi le but d'une vidéo/débat.
Par Johan lahoyasrha il y a 3 ans
Bien que je sois en total désaccord avec ta démonstration, je tenais tout de même à te féliciter pour le boulot effectué. Ce que j'aime dans cette vidéo c'est quel est très représentative du regard que peut poser un retro-gamer sur les jeux actuels (vision que je ne partage absolument pas en tant que joueur pc). Pour ma part, tout ce que j'ai pu voir ici, c'est l'amertume d'un joueur fan de Nintendo qui, pensant voir en la WII la résurrection de la sainte NES, se mange du lapin crétin et du wiisport à toutes les sauces. Je compatis sincèrement, mais cela ne reflète en aucun cas l'état actuel du jeu vidéo. Il aurait été beaucoup plus intéressant (de mon point de vue) d'avoir ton analyse personnelle sur la politique actuelle de Nintendo plutôt que d'essayer de tirer quelques généralités à partir d'un cas non représentatif. Des jeux difficiles, il en sort encore. Mais pour les trouver, encore faut il être capable de sortir de sa bulle et de dépasser ses idées r
Par Pierre-Alain DECOMBE il y a 3 ans
la wii en est l exemple parfait mai c'est bien dommage en effet que certain jeux rebute les joueurs car il faut un temps d adaptation.
les joueurs n'ont plus l habitude de recommencer 20 fois le même niveau et je pense que ca y fait bcp, le jeu en ligne peut aussi décourager pas mal de gens car ils ne sont plus habitué a l échec et c'est aussi ce qui a fait du tord aux jeux en solo car ils sont bien moins nombreux qu'avant et malheureusement bien trop court ou trop facile.
je trouve aussi malheureux de voir des jeux comme mirror edge ou darksiders passer inaperçu.
Par Manuel Decobecq il y a 3 ans
Attention à ne pas mal interpréter mes propos :-). Tétris est très simple à prendre en main, mais c'est également ultra technique ;-). Ce que je dis, c'est que c'est le côté apprentissage qui rebute les casual gamers (les combinaisons ne sont qu'un exemple, mais il y a aussi, la composition d'un niveau, les actions des ennemis etc...).
Après pour ce qui est du casual game à proprement parlé, ça existe depuis toujours. En réalité, c'est un terme qui ne veut pas dire grand chose car on peut faire de n'importe quel jeu, selon l'usage qu'on en fait, un casual game. De même on peut faire du hardcore sur à peu près n'importe quel jeu.
Bref, ce que je vise dans cette vidéo, c'est pas le débat du quel jeu est casual ou hardcore, mais plutôt la finalité qu'à un jeu aujourd'hui : divertir plutôt que de proposer un challenge. Divertir a toujours été le but du jeu vidéo, mais c'est dommage que cela se fasse au prix de la disparition de la performance du joueur.
Par Johan lahoyasrha il y a 3 ans
Voir plus de commentaires