IRMIN SCHMIDT ::: Yes, he CAN

Découvrir le nouveau player
Gonzai_mag
76
623 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
  • Playlists
Réalisation: Julien Perrin
Interview: Serlach

Derrière l'ignominie du terme Krautrock, étiquette péjorative de la presse anglaise que l'on traduira par rock saucisse ou rock de boches, se cachait une jeunesse née grâce aux tickets de rationnement, dans les gravats de la déconfiture nazie et élevée au son des claquements de bottes des marches militaires funèbres. Un demi siècle plus tard, Can reste à bien des égards l'étendard le plus vaillant d'une décennie teutonne qui fit imploser la musique populaire (sa sacro sainte trinité du couplet / pont / refrain) en lui insufflant des doses de musiques savantes et des sons orientalistes barbares aux communs des oreilles. Le groupe fondé par Irmin Schmidt, pour conclure, c'est surtout l'histoire d'une blank generation tiraillée entre les possibles du miracle économique post-reconstruction et la violente culpabilité d'une nation. Après la guerre, donc, mais avant la sortie d'inédits du groupe prévu pour 2011, rencontre obligatoire avec un très vieux monsieur qui, s'il parle un français wunderbar, n'est pas resté bloqué sur la touche repeat.

0 commentaire