Advertising Console

    Jean-Marie Bockel - En route vers la présidentielle

    Reposter
    Radio Classique

    par Radio Classique

    336
    91 vues
    A propos de la Lybie et de la réception du colonel Kadhafi à Paris en 2007 :
    « On peut dire que tout ce qui s’est fait partout, et pas seulement en France, depuis quelques années sans prévision de cette accélération de l’histoire aujourd’hui apparaît de manière (…) dérisoire (…). Nous devons tous faire notre mea culpa. Pour moi, la leçon, c’est que les considérations générales sur le monde arabe qui ne bougerait pas, sur la démocratie qui n’est pas adaptée etc. volent en éclat. (…) En 2007, c’était de la réal politique, rappelez-vous le contexte et ce qui avait été négocié. Personne ne va regretter aujourd’hui [d’avoir] libéré ces infirmières bulgares. (…) La real politique c’est également des contrats (…) tout le monde le fait (…). Ou alors passons en revue tous les pays avec lesquels on commercialise et voyons où en [sont-ils] au niveau des droits de l’homme. Qu’il y ait eu une certaine normalisation des relations [entre la Lybie et la France], je crois qu’on n’a pas à le regretter.»