Salaire à vie - Bernard Friot - Décryptage -

Actuchomage.org
86
2 566 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
www.actuchomage.org a ouvert le débat autour de l’idée de revenu, salaire à vie. Pour en savoir plus, www.actuchomage.org a rencontré l'économiste et sociologue Bernard Friot.
Il nous expose son idée du salaire à vie et nous éclaire sur les différences fondamentales entre la notion de revenu qui renvoie à l’idée de propriété lucrative et à la société de consommation et celle de salaire à vie qui est attachée à la qualification personnelle, à un être de production et non de besoin, un être politique en économie (Partie 1).

Bernard Friot propose donc d'en finir avec le «marché de l’emploi» (Partie 2).
Il défend l’idée d’un salaire universel à vie dont le minimum serait de 2000 euros mensuel, plafonné à 8 000 euros, et, qui dans l’idéal pourrait être un salaire universel unique de 4 000 euros. Son financement passerait par une mutualisation des salaires et de la production économique, sous forme de cotisation salaire et d’une cotisation économique.

2 commentaires

Globalement je suis assez d'accord avec cette conception, mais en l'écoutant je me dis qu'il y a quand même un truc qui pourrait être affiné, c'est le mode d'évolution du salaire, un peu trop axé sur le travail et la production de richesses à mon goût. Cette description n'inclus pas les non-productifs, Les femmes ou hommes au foyer (indistinctement enfants ou personnes dépendantes à charge), les handicapés autonomes, les bénévoles**, les étudiants…Je vais en faire hurler certain mais pour moi dans l'idéal il faudrait un mode d'évolution qui défavorise légèrement ceux qui en plaine Possession de leurs capacité, ne s'investisse ni dans la société ni dans leur famille, sans les rejeter (maintien d'une base)On pourrais par exemple envisager un indice d'évolution du salaire axé sur le "temps" d'activité, qu'il soit producteur de richesse ou non.Dans sa conception quelqu'un qui naît avec des capacité intellectuelle faible n'a pas droit à la même qualité de vie qu'un intello, c'est pas ça l'équité…L'équité c'est le temps que l'on offre de ça vie aux autres en fonction des capacités que la vie elle-même nous a offertes.une sorte de néocommunisme quoi… **en théorie la notion de bénévolat disparais dans un tel système Autre remarque vis à vis de cette perception de la chose :ce concept ne tien pas compte de la nature humaine au combien veule, joueuse, et égoïste, le capitalisme assouvi ses défauts, il faut à mon sens inclure dans tout système une possibilité "d'enrichissement personnel" un système d'investissement rémunérateur non spéculatif sur l'économie réelle n'est pas incompatible avec une notion de salaire inconditionnel évolutif au contraire. ainsi on sort de "l'utopie communiste". Créons le Néo-capitalo-communisme! Après tout le communisme vicié de la Russie et de la Chine intègre bien le capitalisme putride occidental, Pourquoi la même chose en version juste et saine ne serait-elle pas possible?
Par joelecocker l'année dernière
Excellent ! La difficulté est que l'oligarchie entretient le chomage pour mettre les salariés en concurrence et maintenir les salaires au plancher. Ponctionner les profits ? Quelle horreur pour cette caste ! Bravo Bernard pour ce travail d'information ultra précieux !
Par Herve Phantom of Paradise l'année dernière