Michel Gondry : rétrospective et carte blanche

Centre Pompidou
1,2K
3 067 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Rêveur militant, nostalgique patenté, amoureux éternel : ses films, huit longs métrages, une
dizaine de courts et plus de soixante-dix clips, esquissent de leur auteur un portrait à revers
de l'époque. On sait Michel Gondry virtuose de l'image, enchanteur bouillonnant de mille
idées en tête, capable d'imprimer sa patte sur tous les supports et tous les formats. Il est tout
cela assurément, mais pas seulement. Son travail avec Björk lui a ouvert les portes du Musée
national d'art moderne, l'ensemble de ses films fait aujourd'hui l'objet d'une rétrospective
complète et sa cinéphilie joyeuse et hétéroclite s'exprime sous la forme d'une carte blanche,
projetée dans les salles de cinéma du Centre Pompidou. Il balade des rêves et porte une
utopie, que l'institution accueille également à partir du 16 février, en Galerie Sud. Une volonté
de longue date de revendiquer la créativité comme art de vivre ensemble, d'ouvrir les portes
du 7ème art au plus grand nombre. Il propose ainsi à chacun de venir fabriquer, en groupe, son
propre film, dans le studio de cinéma qu'il a lui-même imaginé et reconstitué. Cette
générosité superbe, relevée d'une large fantaisie artistique, illuminera son Usine de films
amateurs, lieu unique de rencontres et de création jamais pensé par un artiste.

Sylvie Pras
Responsable des Cinémas
Département du développement culturel

0 commentaire