Advertising Console

    Liban: Soigner des maux invisibles

    Repost
    228 vues
    Les ruelles du camp de Bourj el-Barajneh sont étroites… 18 000 personnes vivent sur ce territoire d’un km2, situé à la périphérie de Beyrouth, la capitale libanaise. La majorité des réfugiés palestiniens sont arrivés ici il y a plus de 60 ans, leur famille n’a pas quitté le camp…
    MSF a mis en place un programme de santé mentale en décembre 2008 à Burj al barajneh. Depuis, l’ONG a offert des soins à plus de mille patients. La densité de population, la pauvreté, les difficultés à trouver un emploi, les conflits répétitifs fragilisent les réfugiés. Dépression et anxiété sont les conséquences les plus courantes de cette situation.