Advertising Console

    Signature à Paris d'une Convention de Financement SOFITEX

    Reposter
    imagazine zine

    par imagazine zine

    20
    33 vues
    Directeur Général de La Société Burkinabè des Fibres Textiles, M Célestin T. TIENDREBEOGO
    Date de création: 20 Juin 1979. Régime: Société Anonyme. Capital social: 4 400 000 000 FCFA. Répartition du capital : Etat Burkinabè : 35 % ; DAGRIS (partenaire technique) : 34 % (Développement des Agro-Industries du Sud) ; Union Nationale des Producteurs : 30 % de Coton (UNPCB) ; Privés Burkinabè (BICIA-B & BIB): 1 % ;-Ministère de tutelle : Ministère du Commerce, de la Promotion de l’Entreprise et de l'Artisanat.
    Missions/Objectifs :
    Achat, transport et égrenage du coton graine. Commercialisation de la fibre et de la graine. Approvisionnement des agriculteurs en intrants agricoles. Aide au développement de la culture cotonnière et des cultures associées par son appui technique, ses services et sa participation au financement des mesures nécessaires à la recherche et au développement. Promotion directe des fibres textiles.
    Effectif : 3 706 travailleurs dont 1 184 permanents et 2 522 saisonniers
    PLACE DANS L'ECONOMIE NATIONALE
    Au niveau national, la culture du coton constitue la principale source de revenu monétaire du monde rural, mais aussi le premier produit d’exportation générant près de 60% des recettes en devise du Burkina.
    DEBOUCHES
    Au cours des trois dernières années, le coton burkinabé a été exporte vers les continents ci- après : 62.01% pour l'Asie du Sud-est et le Moyen-Orient, 17.06 % pour l'Europe, 13.77 % pour l'Amérique (Nord et Sud), 7.16 % pour l'Afrique et l’océan indien.