Advertising Console

    Paul Ariès présente son point de vue sur la décroissance

    Reposter
    943 vues

    1 commentaire

    bernaboeuf
    L'avenir appartient aux poètes? J'aurais bien aimé. plus vraisemblablement, l'avenir appartient aux fascismes de tous poils, ceux qui accapareront les rares ressources restantes et prôneront pour les autres, une décroissance forcée. Bien loin, hélas, de l'utopie de votre mouvement.
    Par bernaboeufIl y a 3 ans